Logo Université Laval Logo Université Laval

Faculté d'aménagement,
d'architecture,
d'art et de design

École
de design

Maîtrise en design d'interaction Maîtrise en design d'interaction

Maîtrise en design d’interaction

À propos du programme

Le programme de maîtrise en design d’interaction forme des designers spécialistes de l’interface et de l’interaction entre les humains et les systèmes, avec des préoccupations particulières pour le design thinking, les processus de conception, le design de service, l’architecture d’information, le design graphique et l’ergonomie (de correction, de conception et de prospection). Bien que le Web « classique » soit toujours un média d’importance, le programme met aussi beaucoup l’accent sur la mobilité, les interfaces de systèmes spécialisés, les écosystèmes de services, les objets connectés, les installations urbaines, le jeu vidéo, etc.

Le programme est conçu pour être complété en 3 sessions consécutives, de septembre à juin inclusivement. Cette caractéristique peu commune fait du programme un complément parfait après un baccalauréat ou pour une mise à niveau professionnelle au cours d’une carrière déjà entamée. Bien que le régime à temps complet soit privilégié, le programme peut aussi accueillir des étudiants à temps partiel. L’autorisation de la direction de programme est cependant requise dans tous les cas. Le programme est ouvert aux étudiants en design graphique ainsi qu’à tous ceux des autres filières du design, de la communication, de la rédaction professionnelle, des arts, de l’animation, des technologies, des sciences de l’éducation, des sciences humaines et de la nature. Une scolarité préparatoire pourrait être imposée aux candidats sans formation initiale et sans expérience en design.

Depuis plus de 18 ans, la maîtrise se démarque par la qualité de sa formation et par l’encadrement qu’elle offre à tous ses étudiants. L’équipe de professeurs est omniprésente tout au long de la formation et aide les étudiants à traverser ce programme fort exigeant. Nos anciens étudiants témoignent sans hésiter du rôle indispensable de la maîtrise dans leur carrière.

Notre programme forme des concepteurs et non des techniciens, codeurs, programmeurs ou intégrateurs. La plupart des projets sont réalisés en mode low tech et, bien que ce soit un atout, aucune spécialité ou formation technique n’est exigée autre la maîtrise de base des logiciels d’édition textuelle et graphique habituels. Par ailleurs, il faut noter qu’aucune formation technique n’est offerte dans le cadre du programme.

Pour obtenir plus de renseignements sur le programme, consultez les sections ci-dessous et de droite. N’hésitez pas à poser vos questions au directeur de programme via le courriel à eric.kavanagh@design.ulaval.ca.

Approche pédagogique

La maîtrise en design d’interaction est un programme de 2e cycle universitaire dont les 45 crédits sont répartis de la façon suivante :

  • 8 cours obligatoires (24 crédits)
  • 1 projet d’intervention (12 crédits)
  • 1 essai (9 crédits).

Les cours ont pour objectif le développement de certaines expertises essentielles du designer d’interface, à savoir le design d’interface en lui-même, le design d’interaction, l’architecture d’information (organisation et navigation) ainsi que l’ergonomie (correction, conception et prospection). L’enseignement portera aussi beaucoup sur le design thinking et les processus de conception et le design de service. En plus de l’enseignement théorique, les cours comportent une dimension pratique qui emprunte à la fois aux caractéristiques des univers distincts que constituent le marché du travail et le monde de la recherche universitaire.

Bien qu’elle permette l’accès aux études de doctorat, la maîtrise en design d’interaction vise d’abord la formation de designers de pointe pour le marché de l’emploi. Formés à la fois sur les plans théorique et pratique, nos finissants sont en grande demande auprès des employeurs.

Profil des candidats potentiels

Le programme est le complément idéal d’une formation de 1er cycle en :

  • design graphique
  • communication
  • rédaction
  • informatique
  • technologies de l’information
  • multimédia
  • éducation
  • marketing
  • arts visuels
  • etc.

Le comité d’admission de la maîtrise traite de plus en plus de demandes d’admission (une cinquantaine par année) et ne peut sélectionner que 25 candidats à temps complet compte tenu des limites de sa capacité d’accueil (locaux, encadrement, etc.). Les critères de sélection sont nombreux, parmi lesquels on compte notamment :

  • dossier complet à l’admission
  • pertinence et durée de la formation antérieure
  • excellence des résultats scolaires (minimum : 3/4,33)
  • compétences, aptitudes, expériences et/ou connaissances en design
  • motivation à entreprendre le programme (idéalement à temps complet)
  • très bonnes compétences linguistiques en français, à l’oral et à l’écrit
  • très bon niveau d’anglais en lecture.

Le comité d’admission se réserve le droit de recevoir en entrevue et de soumettre à un test linguistique, pratique ou de connaissances en design tous les candidats ayant soumis un dossier, complet ou non.

Selon les candidatures soumises, d’autres critères peuvent être considérés, comme l’expérience professionnelle en design ou dans un domaine connexe.

Seuls peuvent être admis au programme les candidats détenant ou étant sur le point d’obtenir un baccalauréat universitaire de type nord-américain (3 années d’études de premier cycle au minimum) ou encore une formation universitaire jugée équivalente par le comité d’admission ou la direction de programme (ex. : licence ou davantage dans le système français).

Les dossiers de candidature ne sont jamais préévalués. Seul le comité d’admission se prononce sur les admissions au cours des mois de février, mars et avril (cycle normal).

Possibilités de carrière

Depuis sa création, le programme forme autant des concepteurs d’interfaces (Web ou autres) que des consultants en matière d’ergonomie et d’architecture d’information qui agissent dans le privé comme dans le domaine public. Plusieurs diplômés ont aussi choisi la voie de l’enseignement (collégial et universitaire).

La nature des emplois offerts aux finissants est très variée. Selon les antécédents scolaires, les intérêts, la motivation, l’attitude et les aptitudes de chacun, il est possible d’aspirer à l’un des postes suivants : concepteur, chef de projet, designer d’interfaces, designer d’expérience utilisateur (UX designer), architecte d’information, responsable de l’ergonomie, gestionnaire de projet et bien d’autres déclinaisons de postes. Plusieurs diplômés choisissent aussi le chemin de l’enseignement ou encore celui des études de 3e cycle. Le taux de placement des diplômés est très élevé : selon nos recherches portant sur les cohortes des 9 dernières années, environ 90 % d’entre eux se trouvent un emploi dans le domaine.

La maîtrise permet d’obtenir des emplois qui seraient plus difficiles à atteindre avec une autre formation et constitue un atout de taille pour progresser au sein d’une entreprise ou d’une organisation. Les employeurs les plus habituels sont les petites, moyennes et grandes entreprises de la région de Québec ou du Québec, le gouvernement du Québec, les maisons d’enseignement et, bien sûr, des employeurs à l’étranger qui recherchent l’expertise de nos finissants. Plusieurs diplômés choisissent aussi de démarrer leur propre entreprise de services. Compte tenu de la nature très changeante du marché de la conception Web et des TI en général, les finissants du programme seront souvent appelés à définir leur propre rôle au sein d’une organisation. La tendance forte révèle que nos finissants accèdent à des postes décisionnels avec le temps (par rapport à des postes d’exécutants).

Après toutes ces années à former des designers, le nombre de diplômés en emploi constitue une masse critique qui se transforme en avantage significatif pour les finissants. En effet, comme le sentiment d’appartenance au programme est très fort chez les alumnis, ces derniers reviennent nous demander des références sur les étudiants en cours de formation et sur le point d’obtenir leur diplôme.

Projet d’intervention (12 crédits)

L’activité DES-6016 Projet d’intervention est une composante essentielle et fort originale du programme. Comptant pour 12 crédits au total, le Projet d’intervention plonge les étudiants dans des contextes professionnels réels et les amène à contribuer de façon intensive à la résolution de problèmes de design dans des organisations québécoises (entreprises, ministères ou organismes du gouvernement, OSBL, etc.). Le Projet d’intervention n’est pas un stage mais bien davantage une expérience de consultation professionnelle effectuée en collaboration et en concertation avec l’organisation choisie. Les étudiants ne travaillent pas à même les locaux de l’organisation hôte même s’ils s’y rendent à plusieurs reprises pour des réunions et des séances de travail. Les enseignants agissent à titre d’évaluateurs et forment un comité consultatif que les étudiants doivent rencontrer à plusieurs reprises au cours de la session.

L’inscription au Projet d’intervention n’est possible qu’à la session d’hiver et constitue de facto une inscription à temps complet. Les enseignants organisent une séance d’information à la mi-session de l’automne de manière à ce que les étudiants soient prêts à commencer le Projet en janvier. Pour pouvoir s’inscrire au cours, l’étudiant doit avoir complété les 3 cours suivants :

  • DES-6008 Design d’interfaces
  • DES-6012 Design, ergonomie, innovation
  • DES-6020 Architecture d’information Web.

Compte tenu des contraintes pédagogiques imposées par l’équipe d’enseignants, les étudiants doivent attendre la séance d’information de l’automne avant d’entreprendre leurs démarches pour sélectionner les organisations où ils interviendront.

Les organisations québécoises intéressées à participer au Projet d’intervention peuvent faire connaître leur intention, leur besoin ou leur projet en communiquant avec l’association étudiante de la maîtrise entre la fin août et la mi-novembre (aeesd@asso.ulaval.ca).

Essai (9 crédits)

L’une des autres activités centrales du programme est la préparation d’un essai de 9 crédits. C’est dans le cadre du cours DES-6011 Préparation de l’essai en design d’interaction à la session d’automne que les étudiants constitueront les bases de leur projet d’essai. En cours de session, le comité de supervision des essais formé des professeurs du programme fera le suivi des projets et prendra le relais de l’encadrement en décembre, et ce, jusqu’au dépôt de l’essai en juin. Les étudiants dont le projet d’essai est suffisamment avancé à la fin de la session d’hiver sont autorisés à s’inscrire au cours DES-6018 Essai en design d’interaction (9 cr.) à la session d’été pour compléter leur document et le déposer officiellement pour évaluation.

Tous les essais comportent minimalement les composantes suivantes :

  • pages liminaires classiques (page de titre, résumé, remerciements, tables, etc.)
  • introduction
  • problématique et objectifs
  • corps de l’essai
  • conclusion
  • bibliographie.

​Les essais contiennent en moyenne de 40 à 60 pages.

Le dépôt initial de l’essai complet a lieu à la mi-juin. Après une préévaluation pour déterminer si les normes minimales ont été respectées, la direction de programme s’assure alors de faire évaluer le document par 2 évaluateurs (le plus souvent, des membres de l’équipe d’enseignants). L’essai est évalué pendant la période estivale, et le résultat de l’évaluation est annoncé à l’étudiant à la fin du mois d’août. L’étudiant a alors quelques semaines (en fonction des corrections exigées ou non) pour faire le dépôt final de son essai à la direction de programme.

Bien que les candidats soient invités à réfléchir à leur sujet et à leur problématique de recherche le plus tôt possible, ils n’ont pas à présenter un projet d’essai avant d’entrer au programme.

Choix de cours et cheminement

Automne 2018 (de septembre à décembre) | 15 crédits

  • DES-6008 Design d’interfaces (3 cr.) [description]
  • DES-6011 Préparation de l’essai en design d’interaction (3 cr.) [description]
  • DES-6012 Design, ergonomie, innovation (3 cr.) [description]
  • DES-6020 Architecture d’information Web (3 cr.) [description]
  • DES-6023 Théories et fondements du design (3 cr.) [description]

Hiver 2019 (de janvier à avril) | 18 crédits

  • DES-6016 Projet d’intervention (12 cr.) [description]
  • DES-6021 Profession designer d’interfaces (3 cr.) [description]
  • DES-7001 Sujet spécial en design (3 cr.) [description] ou un autre cours désigné par la direction de programme

Été 2019 (mai et juin) | 12 crédits

  • DES-6018 Essai en design d’interaction (9 cr.) [description]
  • DES-6022 Design d’interaction (3 cr.) [description].

Bien que le cheminement à temps complet soit fortement privilégié, la direction de programme peut autoriser le cheminement à temps partiel à certaines conditions. Les étudiants qui envisagent le cheminement à temps partiel doivent garder en tête les contraintes suivantes :

  • l’horaire des cours est fixe et ne peut être modifié
  • les cours ne se donnent qu’une fois dans l’année
  • DES-6016 Projet d’intervention nécessite une inscription et une participation à temps complet pendant la session d’hiver (non négociable)
  • des travaux d’équipe sont obligatoires quel que soit le cheminement (complet ou partiel).

La charge de travail (temps complet) est telle qu’il est recommandé de ne pas occuper un emploi nécessitant plus de 10 heures par semaine. Autrement, la réussite pourrait être sérieusement compromise.

Matériel obligatoire

Les étudiants doivent posséder un ordinateur portable (Mac ou PC sans distinction) suffisamment puissant pour faire tourner une récente suite logicielle d’Adobe. De plus, la maîtrise d’une version récente des logiciels suivants est requise : Adobe Photoshop, Adobe Illustrator, un traitement de texte et un chiffrier numérique. Une entente de groupe pour l’achat des ordinateurs portables est négociée chaque année entre l’Université (la coopérative Zone) et Apple Canada. Les étudiants admis au programme peuvent se prévaloir de cette entente (voir la section Nouveaux admis pour plus de détail).

Chaque enseignant responsable d’un cours peut aussi imposer l’achat d’un ou de plusieurs ouvrages obligatoires qu’il présentera lors du premier cours de la session.