Logo Université Laval Logo Université Laval

Faculté d'aménagement,
d'architecture,
d'art et de design

École
de design

Le Fil | Rêver un possible rêve

 

Article paru dans le Fil le 14 juin 2018 par Renée Larochelle


Les finissants et finissantes au baccalauréat en art et science de l’animation ont le vent dans les voiles

À peine sortis de l’Université, et même avant d’obtenir leur précieux diplôme, les finissants et finissantes au baccalauréat en art et science de l’animation (BASA) n’auraient aucun mal à trouver un emploi dans leur domaine, que ce soit à Québec ou à Montréal. En témoignent les confidences recueillies chez quelques-uns de ces diplômés parmi lesquels figure William Côté, 23 ans. Il est illustrateur, designer et motion designer depuis un an chez Kabane, une agence de marques située sur le boulevard Charest. William Côté fait partie d’une équipe de huit étudiants ayant remporté le Grand Prix du jury du Gala BASA avec Panko, un court- métrage en 2D racontant l’histoire d’une amitié entre une jeune fille et son oiseau, dont le rêve est de devenir facteur pour oiseaux dans l’archipel tropical où ils vivent. Mais le chemin pour y parvenir est semé d’embûches…

Panko, réalisé par huit étudiants, a remporté les prix du meilleur court-métrage 2D et du coup de cœur du public au Gala BASA.

«Panko parle d’enfance, d’accomplissement, de dépassement de soi et d’amitié, mais, surtout, c’est un film qui montre qu’il faut foncer et qu’il existe une solution à tous les problèmes quand on y met du cœur», explique William Côté. Nous voulions créer une atmosphère colorée et joviale, avec un brin de nostalgie. Sur le plan technique, le court-métrage compte 80 décors faits par peinture numérique. C’est un travail très long qui consiste à établir une cohérence dans le visuel du film tout en conservant un effet harmonieux avec les personnages.»

{…}

Lire l’article complet : Rêver un possible rêve